Marguerite d’Autriche
au monastère royal de Brou

Le Centre des Monuments Nationaux et la Ville de Bourg-en-Bresse ont choisi de faire des appartements de Marguerite d’Autriche au monastère royal de Brou un espace d’interprétation, le nouveau maillon d’un parcours de visite repensé. Le public est invité pour la première fois dans ces nouveaux espaces à une rencontre avec la fondatrice du monastère en suivant trois thèmes représentatifs de sa vie : l’amour, le pouvoir et l’art.
La fabrique créative est intervenue pour proposer aux visiteurs petits ou grands une immersion dans la vie de la princesse, grâce à une scénographie mêlant dispositifs numériques et audiovisuels, textes et œuvres d’art.
Les dispositifs ont également été pensés dans une optique d’accessibilité pour les publics déficients visuels et auditifs. Ils sont aussi disponibles en français, anglais, italien.
Trois salles principales permettent de suivre trois axes thématiques autour de la fondatrice du monastère royal de Brou.

Salle 1: Un acte d’amour
Dans cette première pièce, une mise en scène spectaculaire accueille le visiteur, à travers laquelle Marguerite est représentée sous forme d’hologramme. Elle explique elle-même, le projet de la fondation de Brou. Parmi les pièces de collection présentes, on retrouve, une reproduction de la robe de Marguerite et quelques éléments de mobilier dans le style d’époque. Enfin, divers portraits de Marguerite, sont représentés sous forme de reproductions fixes et numériques (dispositif de morphing).

Salle 2 : Au centre du pouvoir
Un arbre généalogique est présenté sur un mur, permet de visualiser la rencontre de trois dynasties. Au centre de la pièce, une « table géopolitique » pilotée par des tablettes interactives. Enfin, un feuilletoir numérique permet de découvrir et décrypter plusieurs correspondances diplomatiques de Marguerite d’Autriche.

Salle 3 : Un écrin artistique
Ce troisième espace rend compte de la richesse artistique importée à Brou par Marguerite, mécène et amoureuse des arts. Une première séquence présente le monastère de Brou et ses différentes composantes architecturales, valorisés sous forme d’un patchwork d’images animé sur 9 écrans, laissant place à la contemplation. Un second dispositif numérique propose aux visiteurs un aperçu de la collection de Marguerite à Malines : peintures mais également formes artistiques variées auxquelles elle s’intéressait. Des assises centrales permettent aux visiteurs de faire une halte contemplative d’une tapisserie des Chasses de Maximilien et d’écouter la diffusion d’extraits sonores de basses danses, musique rythmées à la mode dans les cours européennes de l’époque.

go back
  • Groupement de conception et réalisation :
    La Fabrique Créative (mandataire, muséographie, scénographie, graphisme, conception lumière, ingénierie audiovisuel), Opixido (production audiovisuelle et multimédia), Décorama (agencement général), ID Scènes (équipements AV / MM), Novelty (équipements lumière), Tactile studio (maquettes tactiles).
  • Maîtrise d’ouvrage : Centre des Monuments Nationaux